fbpx

Le Marais de Brière

Invité par Saint Nazaire Tourisme avec plusieurs instagramers à venir découvrir la Brière, je me suis laissé transporter quelques heures dans cette parenthèse de nature authentique. Pourtant à seulement 10 minutes de Saint Nazaire et 45 minutes de Nantes, le Marais de Brière, 2ème plus grand marais de France après la Camargue, nous transporte dans un environnement unique, où tout est calme et tranquille, au rythme de l’eau et des saisons.

Au programme de cette matinée : découverte de l’univers du marais par une balade en chaland près de l’île Fedrun puis sensibilisation et observation de la faune dans la réserve Pierre Constant.

Balade en Chaland

C’est l’activité incontournable du marais de Brière. Autrefois utilisés pour le transport de la tourbe issue du marais, les chalands sont aujourd’hui à usage de loisirs : les particuliers qui sortent en famille, les chasseurs et pêcheurs qui partent en campagne et les briérons ayant décidé de faire découvrir leur trésor aux touristes. Il est 8h, le jour se lève doucement et nous embarquons depuis l’Île Fedrun avec Christophe Boisrobert et Jean Moyon. Nous sommes avec des hommes du “cru”, pour un moment authentique et sympathique, pas d’usine à touriste par ici.

Chaland Marais de Brière

Le spectacle de la nature commence donc par cette atmosphère que laisse échapper la brume matinale, menant à se découvrir doucement l’eau et les roseaux. Puis viennent les bruits de la faune, entre cris d’oiseaux et plongeons de ragondins qui devinent aisément notre présence. Les oies rentrent, quant à elles, paisiblement vers leurs propriétaires (hé oui les oies ne sont pas forcément sauvages dans le marais).

C’est ensuite au soleil de prendre place. Passé derrière les nuages, il vient nous réchauffer et faire disparaître les brumes. Nous découvrons progressivement le paysage en pleine lumière. Et notre guide Jean semble autant en admiration que nous, malgré le nombre de fois qu’il a du parcourir ce marais et voir ce spectacle.

Le matin est maintenant bien levé. La balade se poursuit toujours dans le calme (hormis les chasseurs motorisés que nous avons croisés) et nous mêmes y avons pris part, prenant le temps d’apprécier là où nous sommes, sans se brusquer.

Le marais nous offre un moment à part, nous sommes tous captivés par cette balade et cette échappée dont nous avions peut être sous-estimé la beauté et le bienfait. Échapper de la vie urbaine et de notre quotidien n’arrive pas si souvent, et ici aucune envie de repartir ! Cette balade en chaland est vraiment un super moment et, même si elle peut ne pas être matinale comme nous, je recommande vivement l’expérience.

 

La Réserve Pierre Constant

Du nom d’un scientifique ayant œuvré pour la création des réserves au sein du marais dans les années 70, la réserve Pierre Constant est un lieu d’explications et de sensibilisation du public avec un observatoire et une salle de médiation. Nous avons été accueillis par une médiatrice du site pour cette deuxième incursion dans le marais (cette fois à pied).

En préambule, la description de la réserve, du marais et du Parc Régional (ce dernier s’étend sur 21 communes). Car au delà de le découvrir et le photographier le lieu, il est aussi important de comprendre le lieu ainsi que sa nécessaire préservation. Humains et bâtis doivent cohabiter avec la faune et la flore aussi riches que fragiles.

La période de notre visite n’est pas la plus foisonnante pour observer la nature, et particulièrement les oiseaux, mais c’est aussi là que la réserve est la plus accessible. En période de nidification des oiseaux au printemps, l’accès à la réserve est très limité et les visiteurs doivent savoir respecter cela pour permettre aux oiseaux de se reproduire et de revenir chaque année ici.

Des chemins sont aménagés au départ de l’observatoire pour s’immerger dans la réserve, nous invitant à longer les chenaux et apprécier les hautes herbes. Si vous décidez de vous rendre ici, attention à bien contrôler les horaires d’ouverture et d’accès : ici. L’observatoire est très souvent ouvert mais la maison de la réserve moins fréquemment, ainsi que les chemins d’accès au delà de l’observatoire que nous avons emprunter avec notre guide.

Cette réserve nous a donc aussi offert une belle découverte. Le ciel a moins été avec nous mais cette belle immersion avec notre médiatrice nous a permis de mieux comprendre le marais, mieux l’appréhender et donc mieux l’apprécier et le respecter.

Ces deux activités au cœur du Marais de Brière sont toutes aussi belles qu’intéressantes : découvrir un magnifique coin de nature mais aussi rencontrer ceux qui y vivent et la font vivre, savoir apprécier ce que l’on voit mais aussi pourquoi on le voit et soutenir la préservation, affaire de tous.

Une première découverte qui laisse présager pour moi d’autres venues tellement le lieu et son calme m’ont fait du bien. 

Plus d’infos

Le Parc Naturel Régional du Marais de Brière : Site internet

Saint Nazaire Renversante : Site Internet / Facebook / Instagram

Balade en chaland Christophe Boisrobert : Site internet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut